Introduction : La genèse des Trappistes (2/2)

- L'apparition de la stricte observance -

Au XVIIème siècle, d'interminables querelles internes aboutirent en 1666 à la création de deux observances, l'une mitigée, l'autre plus rigoureuse dite " stricte observance ".

Parmi les partisans d'un retour aux observances primitives, l'abbé Armand Jean Le Bouthillier de Rancé (1626-1700) occupe une place particulière dans l'histoire cistercienne.

Farouche partisan d'un retour aux sources et de l'application d'une vie ascétique stricte, Rancé avait un idéal plus proche de celui des pères du Désert que de celui de Cîteaux. Abbé commendataire de l'abbaye de la Trappe, à Soligny dans l'Orne, depuis 1663, celui ci se heurta à de nombreuses résistances des autres abbayes cisterciennes dans son souhait de retour aux sources. Face à cette résistance, il développa au sein de son monastère une règle de vie très austère, interprétant la règle de Saint Benoît à partir de la tradition monastique primitive. La communauté de La Trappe resta solidaire et fervente : les premiers "Trappistes" étaient nés...

Un peu plus tard, Dom Augustin de Lestrange intégra l'abbaye de La Trappe.

Quand parut, en 1790, le décret de la Constituante supprimant les vœux de religion, celui ci fit en sorte que la communauté puisse s'exiler, afin d'être sauvegardée. Abritée à la Val-Sainte (Suisse), et devant l'affluence de postulants, cette communauté essaima, notamment à Westmalle. Dom Augustin, reconnu par le Saint-Siège en 1794 comme abbé de la Val-Sainte «de l'Ordre de Cîteaux et de la Congrégation de la Trappe», dit le texte pontifical, considéra que son autorité s'étendait sur toutes ses fondations, puis sur les moniales...La Congrégation de La Trappe était pratiquement née ...

Puis, l'exil se poursuivit en d'autres pays, jusqu'à ce que la situation se régularise et que la communauté puisse, vers 1815 seulement, réintégrer l'abbaye de La Trappe. Dom De Lestrange fut parfois accusé d'autoritarisme, ce dont il dut d'ailleurs s'expliquer à Rome. Certains lui ont reproché d'avoir ajouté à l'observance déjà austère et d'avoir enfreint l'esprit de la Charte de Charité. Il n'en demeure pas moins le sauveur de son Ordre et son restaurateur en France.

En 1847, trois congrégations de trappistes existaient autour notamment de Darfeld et de La Trappe, qui respectaient des observances différentes (autour des règlements de Rancé pour Darfeld, et autour des anciens us de Citeaux pour La Trappe). A la fin du XIXème siècle , sous l'impulsion du Pape Léon XIII lui-même, les diverses congrégations voulurent se rapprocher et s'unir, mais ce fut pour se séparer du reste de l'Ordre. L'Ordre des Cisterciens de la Stricte Observance était alors créé le 8 décembre 1892. Ce nouvel Ordre, bien qu'appartenant à la famille cistercienne, se différenciait dès lors de l'Ordre des cisterciens de la commune observance, que l'on nommera désormais : "cisterciens".

Précédent / Vorige / Previous